Rencontres coquines et sexy pour libertin(s) et échangistes

/
Tri : arrivée
Statut : hors ligne   
...
  Fermer la zone
 

  Forum - visite au sex shop

  REPONDRE AU SUJET   RETOUR LISTE  

   Nouveau ! Partager sur : FACEBOOK TWITTER E-MAIL

Thèmes :
Page 1 / 1   
Auteur Message

ALEXBRUCHE  67
Nb messages : 3



visite au sex shop

07/09/2014 à 20:34


-« Je garde tes fantasmes au chaud dans un coin de ma tête. Tout ceci reste entre nous Cendrine »


-« j’espère bien. Personne d’autre que toi ne le sait et mon homme ne comprendrait pas »


Voilà plusieurs semaines que Cendrine et Jules correspondaient sur Facebook et se confiaient l’un à l’autre comme à nulle autre amie. Ils s’étaient vus en cam, mais aussi dans le réel. La facilité et l’accessibilité d’Internet ne les avait pas conduit à n’avoir qu’une relation virtuelle et distanciée. Jolie ! Elle lui plaisait bien. Elle le savait. Chacun avait sa moitié dans sa vie. Chacun avait des envies d’ailleurs. Elle n’osait pas malgré la tentation de plus en plus grande de vivre sa vie comme elle le voulait.


Un soir de chat plus long et débridé que d’habitude, Jules lui demanda si elle avait déjà mis les pieds dans un sex shop. « Tu plaisantes ? C’est glauque comme endroit et j’oserais jamais y aller seule »

-« N’y va pas seule »

-« Il me proposera jamais et si je lui en parle, il va me trouver bizarre »

-« lui demande pas. Pas à lui J »

-« … »

-« oui, c’est ça !!! Demande-moi ! »

-« mais non, je ne demande pas »

-« alors c’est moi qui te le propose. Demain midi RDV Place d’Austerlitz »

-« non, je ne sais pas »

-« je sais. Tu viens. Tu verras… et puis tu me connais »

-« justement »

-« tu as peur de craquer sur moi ? Promis, je ne ferai rien que tu ne veuilles »

-« OK »


Jules était surpris de la facilité avec laquelle Cendrine avait accepté ce rendez-vous. Certes ce n’était pas pour un plan cul, mais… le lieu n’était pas banal. Il avait une idée en tête.


Le lendemain, Jules avait quitté son bureau comme d’habitude : tôt pour aller déjeuner. Direction la Place d’Austerlitz, à 5mn à pieds. Cendrine lui avait confirmé respecter son engagement et avait promis d’être ponctuelle. Jules était le premier. Il s’assit sur un banc, face à l’entrée du sex shop, et observa tout autour. Peu après, la silhouette brune et mince de Cendrine sortit d’un coin de rue. Hummm… elle était en jupe assez courte, les cheveux mi-longs libérés, les mains dans les poches de son manteau.


-« Bonjour Cendrine ! Très sexy aujourd’hui. J’aime » « mais tu partages pas ! »

-« Je n’ai vu entrer personne, peut être serons-nous seuls. » Cendrine sourit et entra à la suite de Jules.


En face, le gérant les salua avec discrétion. À droite, des tenues coquines s’affichaient sur un portant. Des robes en vinyle, en dentelle, des guêpières… À gauche, des allées de sex toys et autres accessoires s’étalaient et s’offraient au choix des clients. Cendrine regarda, curieuse. Jules la suivit, commentant par des onomatopées chaque objet touché par son amie. « Tu veux essayer quelque chose ? », lui sourit-il. « Peut être… » Ils poursuivirent leur visite de la boutique. Un homme hésitait entre une paire de menottes et un martinet, ou les deux. Il dévisagea Cendrine comme si elle était nue ; elle rougit. Au fond, après deux marches : un grand mur de vidéos classées par thèmes.

« Regarde, tu veux voir un trio ? »

« Ici ? »

« Oui, ici. Tous les deux. Il y a des cabines pour ça. Prenons celle-ci et suis-moi. »

Jules lui prit la main, ne la laissant pas refuser. Elle savait en avoir envie, mais sa morale l’empêchait d’accepter une aventure. Elle se laissa aller, confiante et pleine d’envies. Depuis qu’elle le connaissait, elle ne se sentait plus la même. Elle arrivait à exprimer ses désirs les plus secrets, les plus inavouables. Jules règla les 10 euros de location et se rendit à la cabine désignée par le gérant, tenant toujours Cendrine par la main. Ils entrairent. La télé se mit en marche. La pièce était presque grande pour une cabine de visio. Un petit canapé deux places, un pouf, un miroir, un porte manteau… de quoi se mettre à l’aise. Cendrine fut prise de court, Jules la rassura, lui ôta son manteau et prit son sac à main. Il se plaça derrière elle, ses bras enveloppant ses épaules. Tous deux faisaient face à la télé où une femme, nue, suçait une queue et en branlait une autre. « Tu aimerais ? », dit Jules en se frottant à son amie, laissant glisser une main vers son ventre, juste sous le nombril. Cendrine laissa échapper un gémissement, baissant sa nuque contre l’épaule de son ami. Sur l’écran, les deux hommes bandaient terriblement. Cendrine sentit durcir le sexe de Jules contre ses fesses. Lui ne bougea pas davantage, sa main posée sous son nombril. Elle sentit des papillons fourmiller à cet endroit et descendre vers son pubis. Ses tétons tendaient son chemisier. Devant elle, la femme gourmande s’assit sur un des hommes et suça l‘autre.


-« ça te plait, n’est-ce pas ? Tu sais ce que j’ai envie ? Caresser ta chatte, je suis sûr qu’elle est humide. » Et Jules joignit le geste à la parole. Sa main droite glissa vers le pubis de Cendrine, sur sa cuisse, sous sa jupe, et remonta pour glisser un doigt et lui arracher un petit cri. Sa main gauche s’affaira sur un sein au travers du chemisier. Il la déshabilla lui laissant ses Dim Up, fourra sa tête entre ses cuisses et entreprit de la lécher. Cendrine était fascinée par cette femme, sodomisée par un et qui venait de recevoir la queue de l’autre dans son sexe. Une double pénétration, son fantasme à elle que seul Jules connaissait. Timide et pudique, elle n’avait jamais osé regarder de vidéo de triolisme, mais en rêvait parfois, provoquant des spasmes de plaisir qui la désarticulaient violemment. Et voici qu’elle se trouvait dans un sex shop, un ami lui léchant la chatte et glissant son pouce dans son anus, sans qu’elle ait dit oui ou demander quoi que ce soit. Peu importe, l’instant était si fort !


-« Tu aurais choisi un des gods que tu regardais, tu aurais pu l’essayer pendant que je t’encule. Ton cul semble me réclamer »

-« Prends-moi comme tu veux, je suis trop excitée pour dire non »

-« Regarde dans le miroir comme je t’enfile. C’est mieux qu’à la télé, non ? »


Cendrine restait figée sur le miroir qu’elle découvrait. Elle se voyait elle, à quatre pattes, ses seins se balançant sous elle, le cul cogné en rythme par son ami devenu amant. Elle aimait ça.

-« Tu voudrais qu’un autre homme nous rejoigne, je sais. Imagine-le. Que ferais-tu ? »

-« Je le sucerais pendant que tu me baises. Puis vous me baiseriez tous les deux, ensembles. Hummm… tu m’excites, tu es un salaud, je ne voulais pas… »

-« Moi un salaud ? Regarde le miroir, vois-tu un salaud ? Je vois une salope, moi. Une chienne qui a envie de se faire baiser par deux mecs, sentir deux queues en elle. »

-« Oui, j’ai envie !!!! », cria-t-elle.

-« Alors regarde le miroir comme si c’était un homme et fais signe de venir », puis il la redressa, face au miroir.


Elle fit le geste avec son index.


Trente secondes après, on frappait discrètement à la porte.


Jules se leva, jeta un œil puis il regarda Cendrine en souriant. « Tu vas être exaucée, salope », souffla Jules en ouvrant la porte.


Cendrine reconnu l’homme du sex shop, celui qui hésitait entre martinet et menottes. Il n’avait rien choisi apparemment, ses mains étaient vides, pour l’instant. C’était un métis polynésien de 30 ans environ, 10 ans plus jeune qu’elle, aux cheveux longs attachés.


« Elle veut te sucer », fit Jules pour l’accueillir, puis vers Cendrine : « Il nous observe depuis tout à l’heure derrière le miroir. Je suis sûr qu’il bande et que tu l’as excité. Vérifie, il s’appelle Charles ! »


Cendrine ne trouva rien à dire. Jules connaissait son fantasme et lui permettait de le réaliser. Il avait tout organisé. Elle était chaude et gourmande, dans un état second. Sa peau transpirait de désir, ses cuisses coulaient d’envie d’être prise, sa bouche bavait de gourmandise.


La porte fermée à nouveau, Jules se remit à baiser Cendrine en levrette, cette fois-ci dans son sexe. Charles ne disait rien, mais avait sorti un chibre large et tendu, prêt à exploser. Cendrine l’avait happé, le léchait, l’aspirait, le suçait. Satisfait de l’attitude de son amie, Jules se retira pour aller s’assoir sur le canapé et l’appela. « Viens t’enfiler sur moi, ma petite salope, tu vas avoir ta double pénétration. » Cendrine se releva, enjamba son ami et lui offrit son cul, travaillé, élargi, prêt à accueillir la bite au large gland de son amant. Le métis s’approcha, se mit tout à fait nu et découvrit sa fine musculature. Il déroula un préservatif sur son sexe dressé comme un pieu et s’invita dans celui de Cendrine. Elle gémit de bonheur, se trémoussa pour bien sentir les deux queues en elle. Une première ! Un fantasme ! Une réalité aujourd’hui, un plaisir nouveau. La télé diffusait la même scène. Cendrine prit le rythme de ses deux partenaires et jouit. « À vous deux maintenant ! Vous allez m’offrir votre jouissance. Je veux goûter votre sperme à tous les deux. » Assise sur le canapé, Jules et Charles se retrouvait debout face à elle. Elle les branlait, léchait leur hampe, les prenait à pleine bouche, laissant sa langue les caresser. En même temps, ses deux amants jouirent sur son visage et dans sa bouche. Le sperme dégoulinait sur elle et dans ses mains. Elle léchait et avalait chaque goutte avec faim et avidité. Charles se rhabilla et sortit. Cendrine embrassa Jules et souffla un « merci » reconnaissant.


Un brin de toilette fait avec l’opportun rouleau de papier essuie-tout, Cendrine se regarda encore une fois dans le miroir sans tain et se recoiffa un peu. En sortant, ils croisèrent le regard complice du gérant discret de la boutique. Sans doute les avait-il observés aussi. Cendrine rosit légèrement de timidité, un peu honteuse, mais si radieuse.


alexbruche arobase hotmail.fr

CITER  

VENUS ROUGE  54
Nb messages : 102

Agrandir la photo
Posteur confirmé

Re : visite au sex shop

16/09/2014 à 16:54


Bonjour. Joli... un vrai plaisir à lire... Et dans l'histoire, vous étiez jules, le métis ou cendrine?

CITER  

ALEXBRUCHE  67
Nb messages : 3



Re : visite au sex shop

16/09/2014 à 17:39


Jules

CITER  

VENUS ROUGE  54
Nb messages : 102

Agrandir la photo
Posteur confirmé

Re : visite au sex shop

17/09/2014 à 10:08


Ça a dut être un moment fort... être le jules de cendrine... Encore bravo et merci pour le récit..

CITER  

ALEXBRUCHE  67
Nb messages : 3



Re : visite au sex shop

17/09/2014 à 17:33


très bon souvenir que cette aventure ! c'était, en effet, un moment fort et une belle surprise

CITER  

BLUEHORSE  35
Nb messages : 3



Re : visite au sex shop

20/01/2015 à 16:41


cendrine , ma copine...penses à moi ,la prochaine fois !!


allons devenir accros à cet auteur ! on retourne sur le site avant d'aller batifoler..l

CITER  

ZERIS  92
Nb messages : 3

Agrandir la photo

Re : visite au sex shop

08/11/2016 à 14:56


bonjour bien joli scénario


Marc

CITER  

LOTHRINGEN54  54
Nb messages : 1

Agrandir la photo

Re : visite au sex shop

11/02/2017 à 10:30


Très beau scénario et très bien écrit. Un vrai plaisir à lire.


Lothringen54

CITER  
Page 1 / 1
REPONDRE AU SUJET